06.27.19.37.21

Stages de Permis d'exploitation
et d'Hygiène Alimentaire



Stages Permis Exploitation







Le permis d'exploitation constitue ainsi le moyen pour l’exploitant de connaître l'étendue de ses obligations, mais aussi, de ses droits. Il lui permet de ne pas être sanctionné pour avoir enfreint des lois dont il ignorait l'existence



Stage  permis exploitation  Stage permis exploitation  Stage permis exploitation  Stage permis exploitation  Stage permis exploitation
Stage permis exploitation et hygine alimentaire
010203040506070809101112131415161718192324252627282930313233343536373839404142434445464748495051525354555657585960616263646566676869707172737475767778798081828384858687888991929394212A222B95972974973971




Formation débit de boisson en : Saône et Loire - Moselle - Isére - Drôme - Pyrénées (Hautes) - Vienne - Loiret - Sarthe - Côte d'Or - Cantal - Ardennes - Jura - Charente - Ariége - Seine Saint Denis - Lozére - Côtes d'Armor - Eure - Lot - Aude - Landes - Paris - Mayenne - Eure et Loir - Alpes Maritimes - Ardéche - Somme - Ain - Lot et Garonne - Marne (Haute) - Aisne - Gers - Manche - Yonne - Rhône - Ile et Vilaine - Nord - Sèvres (Deux) - Aveyron - Dordogne

Formation débit de boisson à : PAU - EVREUX - Quimper - Montlucon - MONTBELIARD - LAVAL - Briançon - ALENCON - Hérouville Saint Clair - PUILBOREAU - BRESSUIRE - Rodez - Avignon - GUERET - Narbonne - STRASBOURG - MONTAUBAN - Vitrolles - NANTES - USSAC - LA SEYNE SUR MER - CHAMPNIERS ANGOULEME - NICE - NEVERS - Le Puy en Velay - SAINT DIZIER - Perpignan - MENDE - Martigues - Ludres - Chambéry - FOIX - charleville mezieres - NIMES - BEAUVAIS - CHAINTRE - Cahors - Paris - Metz - Rouen

Notre pays est l'un des plus contraignants en terme de réglementation lorsqu'il s'agit de commerce de boissons alcoolisées ou de restauration. Il existe une quantité impressionnante de règles qui s'appliquent aux devantures des établissements, d'affichage des informations et des prix, de sécurité des biens et des personnes ou d'hygiène. Dans ce contexte, la méconnaissance des consignes, qu'elles soient élémentaires ou relevant d'un simple point de détail, peut conduire l'établissement à recevoir une amende. Dans les cas les plus graves, celle-ci s'accompagne d'une fermeture administrative temporaire ou définitive. C'est donc de la rentabilité et de la réputation d'un lieu qu'il s'agit.

Qu'il s'agisse d'un bar, d'un restaurant, d'une discothèque, d'un commerce à emporter, tous sont concernés.

Pour permettre aux gérants et au personnel employé de ces structures de se former efficacement, et pour éviter de mettre en péril la santé d'autrui, une loi impose depuis Mars 2006 que l'ouverture ou la reprise d'un ce ces commerces est tributaire d'un permis d'exploitation, délivré à l'issue d'une formation. Sans cette formation, pas d'ouverture possible.

Le permis d'exploitation des débits de boissons

Que doit-on afficher à l'entrée ou sur la vitrine d'un bar en matière de prévention de l'ivresse publique ou de la répression de la vente d'alcool aux mineurs ? Comment gérer le bruit à la sortie des bars et permettre au voisinage de vivre harmonieusement aux environ de votre débit de boissons ? Comment doivent être stockés les boissons ? Ce sont quelques-unes des questions qui doivent être maitrisées à la perfection par les gérants et le personnel des commerces de boisson. Pour être en droit d'ouvrir ou de reprendre ce type de commerce, il est nécessaire de posséder un permis d'exploitation, qui est délivré à l'issue d'une formation de deux jours et demi dans un centre départemental agrée. Ce permis a une durée de validité de 10 ans. A l'issue de ces dix ans, une demande de renouvellement pourra être faite en passant une formation de mise à jour d'une durée d'une journée.
La formation permet aux futurs employés et gérants d'être en accord avec les réglementations, de partager leurs points de vue et leurs visions du travail avec d'autres participants.

Les centres départementaux organisent en moyenne deux sessions de formation pour les futurs titulaires au permis d'exploitation par mois. La plupart du temps, ils gèrent les formalités administratives à réaliser avec la préfecture.

L'hygiène alimentaire

On ne doit pas transiger avec l'hygiène alimentaire. Une rupture de la chaîne du froid, la méconnaissance de règles de nettoyages, de stockage d'aliments, peuvent entrainer des désordres allant jusqu'à l'intoxication alimentaire pour les consommateurs. C'est pour cette raison qu'une formation d'une durée de 20 heures, soit deux jours et demi - est nécessaire et obligatoire. La formation se déroule dans un centre départemental où des formateurs professionnels délivreront toutes les clés de lecture des réglementations, donneront tous les détails y compris les plus insignifiants pour éviter tous les pièges de la restauration. Les thèmes cruciaux tels que la traçabilité des produits, les risques de contamination microbienne et surtout bactérienne, la sécurité des équipements assurant la chaine du froid sont abordés. La formation n'est pas que purement théorique. Elle constitue également un moment de partage et d'échange important entre futurs professionnels qui parfois se posent de nombreuses questions et ne savent pas où trouver les informations fiables dont ils ont besoin.

En moyenne le centre organise deux sessions par mois de formation initiale.

Ces formations au permis d'exploitation et à l'hygiène alimentaire sont agréées par le ministère de l'intérieur (pour le permis d'exploitation) et les DRAAFS (pour le volet hygiène alimentaire). Les dates, les disponibilités sont indiqués sur ce site. Cliquez sur la carte des départements pour accéder aux listes.